Sous le sapin, la lutte !

, par  Secrétariat BL , popularité : 7%

Réunie au siège de l’INRAE à Paris, la commission exécutive de la CGT-INRAE a discuté de ce que l’on connait des projets gouvernementaux concernant la réforme des retraites, même si le Président Macron a été amené à repousser au 10 janvier l’énoncé précis des mesures que devait détailler la Première Ministre E. Borne.
Ce gouvernement connaît la situation de plus en plus difficile des travailleurs actifs et retraités de ce pays, mais il ne prend aucune mesure significative pour augmenter les salaires, tout en continuant à donner de l’argent public aux patrons (CIR, CICE, etc.) et à les exonérer des cotisations sociales nécessaires à l’équilibre du budget de la Sécurité Sociale.
Alors même qu’il ne garantit pas le pouvoir d’achat des retraités attaqué par l’inflation, il entend prolonger l’âge de départ à la retraite à 65 ans, voire augmenter la durée de cotisation. Il entend aussi liquider les régimes spéciaux (EDF, GDF, RATP, etc.) et ensuite notre régime de la Fonction Publique.
Ces mesures concerneraient les travailleurs nés à partir de 1961
Lire la suite

En 2020, nos mobilisations ont permis que le néfaste projet de retraite à points soit abandonné. Aujourd’hui, la mobilisation de toutes et tous est à nouveau nécessaire pour mettre en échec ce mauvais projet gouvernemental porté par Macron, Borne et Dussopt.
Tous ensemble nous pouvons donc y parvenir.
La CGT-INRAE appelle toutes et tous à s’organiser dans chaque centre et dans chaque unité en vue de contribuer au large mouvement inter professionnel de grève et manifestations prévu dès janvier 2023.