7 mars : Toujours plus nombreuses et nombreux !

, par  Secrétariat BL , popularité : 21%

L’intersyndicale avait appelé l’ensemble des salariés à mettre la France à l’arrêt ce 7 mars. C’est chose faite !
Massivement les salariés, les retraités, les jeunes, les privés d’emplois se sont une nouvelle fois mobilisés par la grève et les manifestions. Elles et ils étaient 3 500 000 dans la rue pour exprimer leur colère face à cette réforme rétrograde,dans pas moins de 270 lieux de rassemblements et de manifestions organisés dans toute la France.
Pour cette 6ème journée de mobilisation interprofessionnelle, des millions de manifestants ont défilé dans les rues, 600 à Monval sur Loire, 25 000 à Toulon, 1500 à Challans, 800 à Nyons, 1000 à Beaune, 102 000 à Bordeaux, 104 750 à Nantes et 700 000 manifestants dans les rues de Paris.
A cette masse de manifestants et de grévistes doit se rajouter tous ceux qui ont choisi de rester sur leurs piquets de grèves devant leurs entreprises ou services, comme devant la régie de transport à Sophia Antipolis, ou à Arcelor... Que ce soit dans le public ou le privé, les niveaux de grévistes sont importants.

Lire la suite du communiqué CGT
Lire aussi le de dernier communiqué de l’intersyndicale,
se terminant comme suit :
" C’est forte de cette détermination exprimée aujourd’hui que l’intersyndicale soutient et encourage tous les secteurs professionnels à poursuivre et amplifier le mouvement.
L’intersyndicale appelle à se saisir du 8 mars pour pointer la détérioration particulière de la situation des femmes avec ce projet de réforme. L’intersyndicale soutient l’appel spécifique des organisations de jeunesse à se mobiliser jeudi 9 mars et appelle à rejoindre les rassemblements et manifestations, notamment à Paris, place de la République.
L’intersyndicale appelle à une nouvelle mobilisation interprofessionnelle ce samedi 11 mars puis dès la semaine prochaine, à une journée de manifestations et de grève, le jour de la commission mixte paritaire, moment important du calendrier parlementaire. Elle appelle toute la population à continuer la mobilisation et les actions, encore plus massivement pour dire non à cette réforme injuste et brutale."