Retraites : Plus de 1.100 grévistes à l’INRAE

, par  Secrétariat BL , popularité : 17%

Communiqué et appel de la CGT-INRAE au lendemain du 19 janvier.

Plus de 2 millions de manifestants pour le retrait de la réforme des retraites !
Plus de 1.100 grévistes à l’INRAE selon la direction !

A Paris comme dans plus de 200 villes, grandes ou petites, des manifestations plus massives encore qu’en 2019, ont exprimé le rejet par la population à la fois du report de l’âge légal de départ à la retraite à 64 ans et de l’accélération de l’allongement de la durée de cotisations nécessaire pour une pension à taux plein. En dépit de cela et des sondages montrant que la majorité de la population, dont 3/4 des salariés, rejette cette réforme, Macron et Borne restent « droits dans leurs bottes » et s’apprêtent à présenter le projet de loi ce lundi 23 janvier en Conseil des Ministres.

Hier soir, l’intersyndicale des confédérations a publié le communiqué ci-dessous appelant à une nouvelle journée de grèves et de manifestations interprofessionnelles le 31 janvier. Elle appelle aussi à multiplier les actions et initiatives partout sur le territoire, y compris par la grève, autour du 23 janvier. D’ores et déjà, des secteurs (Energie, Education Nationale, RATP, raffineries, etc..) débattent de reconduire la grève.

La CGT-INRAE s’adresse aux autres organisations syndicales de l’INRAE et aux personnels de toutes catégories : nous proposons de se réunir à partir du 23 janvier, en Assemblées Générales, dans chaque centre de l’INRAE pour débattre et décider de la suite du mouvement afin d’obtenir le retrait du projet de réforme.