Remise en cause des organismes nationaux de recherche et du statut de chercheur à temps plein

, par  Secrétariat BL , popularité : 7%

La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (ESR) avait invité les organisations syndicales à participer à une concertation sur l’acte 2 de l’autonomie ce jeudi 13 juin à 17h. Malgré la situation actuelle, cette réunion a été maintenue. Les représentants CGT s’y sont rendus pour dénoncer une nouvelle fois le contenu de ce nouveau projet.
Lire l’adresse CGT à Madame la ministre de la recherche.
"Acte 2 de l’autonomie des établissements, réforme de la formation des enseignants : mettez-les dans vos cartons ! "

Au final, toutes les organisations syndicales de l’ESR (UNSA, CGT, FSU, CFDT, FO, SUD) ont lu une déclaration dénonçant le contenu de l’acte 2 et les méthodes du ministère, avant de quitter la réunion.

La responsable de la DGSIP, en partance du ministère de l’ESR semble-t-il, a répondu : "Je vous ai bien entendus, il faut du dialogue social.
Le ministère est en période de réserve électorale, pas de gestion des affaires courantes. La consigne a été donnée aux CA des établissements "pilotes" : ils doivent voter et mettre en œuvre les expérimentations de l’acte 2 de l’autonomie.
"

Sur ces mots, toutes les organisations sont parties.
Ce gouvernement qui n’a aucune légitimité continue donc ses plans. Les personnels apprécieront.