La Fonction publique n’est pas une part de marché !

, par  Secrétariat BL , popularité : 42%

Alors que les politiques d’austérité ont conduit à la suppression de nombreux emplois de fonctionnaires, et que le coût d’une journée de consultant s’élève à plus de 1500 euros pour l’État, nous dénonçons avec force ces choix budgétaires. Cette situation est le résultat de choix politiques ineptes et dangereux : la dépense de consultants engagée en 2021 (1 milliard d’euros) aurait permis à elle seule d’embaucher près de 20000 fonctionnaires (pour un coût moyen de 50000 euros cotisations sociales incluses) !

L’UFSE-CGT et ses organisations continueront d’exiger la transparence et la fin de cette marchandisation de l’action publique. La Fonction publique n’est pas une part de marché !
L’UFSE-CGT revendique des politiques publiques au service de l’intérêt général et non des intérêts privés. Il est urgent de créer des emplois pérennes et de revaloriser les salaires !

Le Sénat examine actuellement une proposition de loi "encadrant l’intervention des cabinets de conseil privés dans les politiques publiques". Ce texte décline les recommandations du rapport de la mission sénatoriale concernant l’influence des cabinets conseil sur les politiques publiques du 16 mars dernier qui a mis en lumière une explosion de cette forme de privatisation. Tirant conséquence des termes de ce rapport qui pointe un certain nombre de comportements susceptibles de recevoir une qualification pénale, la CGT Fonction Publique a déposé plainte contre x auprès du Parquet National Financier et organisé ce 26 octobre 2022 une conférence de presse.

Pour en savoir plus, lire le communiqué publié à l’issue de la conférence de presse

Après publication d’un rapport sur la « dépendance » des pouvoirs publics aux cabinets de conseil, le Sénat propose de légiférer pour encadrer le recours aux cabinets de conseil et tenter de mettre un terme à l’opacité. L’UFSE-CGT a été auditionnée : lire analyse et articles de presse en allant sur ce lien.