LA DIRECTION DE L’INSTITUT REPREND PARTIELLEMENT SES RECHERCHES SUR LES MALADIES À PRIONS CONTRE L’AVIS DU CCHSCT

, par  Secrétariat SF , popularité : 51%

Le 19 juillet 2022 la direction générale d’INRAE a pris la décision de reprendre les recherches sur les maladies à prions au premier septembre au sein de l’Unité Virologie et Immunologie Moléculaires (VIM) de Jouy-en-Josas. Ors le 12 juillet 2022 le CHSCT national d’INRAE dans son deuxième avis voté à l’unanimité des organisations syndicales s’est prononcé contre la reprise de cette activité.
A l’occasion du CCHSCT du 12 juillet 2022 réunis en visioconférence de 14 à 16h, les délégués du personnels ont, dans un premier temps et après la présentation et débat sur le rapport d’audit de l’activité des maladies à prions dans l’unité VIM, émis un avis détaillé à l’unanimité à propos de la reprise d’activité en complément de l’avis voté au CCHSCT du 11 février.
La direction de d’INRAE a alors formellement demandé un vote sur la sortie du moratoire pour l’unité VIM. Le CCHSCT c’est alors prononcé contre cette reprise. Vote unanimement contre.
Enfin, la direction de l’établissement a demandé au CCHSCT de se prononcer sur « la poursuite du processus de sortie du moratoire ». Les représentants du personnel se sont alors abstenus lors du vote de cette question.

Quelques jours plus tard, par voie de presse, la Direction de l’établissement a annoncé la reprise de l’activité à l’unité VIM... Un bel exemple du « dialogue social » à la mode INRAE.

Pour tout contact : cgt@inrae.fr

*INRAE : Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement.
*Comité central d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail.