Mort de Nahel : le gouvernement, responsable de la situation doit apaiser en répondant aux revendications !

, par  Secrétariat BL , popularité : 20%

La mort de Nahel, 17 ans, abattu à bout portant par un policier à Nanterre, a déclenché dans tout le pays une vague d’émotion et de colère, d’autant que la vidéo de la scène est accablante.

Certains en profitent pour faire de la surenchère sécuritaire, en lançant des appels à la guerre contre les « nuisibles »**. Le gouvernement Macron se garde bien de dénoncer ces factieux et en rajoute dans les mesures sécuritaires, y compris contre les parents qui seraient tenus pour responsables. C’est oublier bien vite la violence policière d’Etat, que les manifestants qu’ils soient syndicalistes, jeunes, salariés, retraités, écologistes ou gilets jaunes ont subi depuis des années, la France étant un des rares pays à tirer à coups de LBD sur des manifestants avec à la clé la perte d’un œil ou d’une main. La Loi Cazeneuve de 2017, et son article L 435-1, a encore plus facilité le recours aux armes par les policiers.

Cette situation explosive vient de loin. Elle est la conséquence directe de toutes les mesures prises contre la population, en particulier dans les quartiers populaires et leur jeunesse, par tous les gouvernements successifs.....

=> Lire la suite du communiqué CGT-INRAE

La CGT-INRAE s’associe pleinement à l’appel « Notre pays est en deuil et en colère » et invite les personnels INRAE à participer à toutes les initiatives qui s’y rattachent.